Varenka R
Hauteur
162 cm - 5'4''
Poids
49 kg - 109 lbs
Poitrine
88 cm - 35''
Taille
69 cm - 27''
Hanches
86 cm - 34''
Confection
36
Pointure
37
Yeux
Noisette
Cheveux
Châtains

COMEDIENNE et SCENARISTE

Bonjour ! Je vous souhaite une bonne visite...

>>> Bande démo : http://youtu.be/02DaxMglCmY

 

2020 :

> Nouveau Book Photos , signé Sarah Robine

 

> PREMIER ACTE (titre provisoire), court métrage "comédie musicale" écrit et réalisé par Anne-Sophie Bailly, La Fémis, dans le choeur des Gilets Jaunes (chant et danse).

 

2019 :

> COURSE D'ORIENTATION, court métrage écrit et réalisé par Luca Villanneau, rôle de LA MERE, ESIS.


> LE CRIME LUI VA SI BIEN, téléfilm réalisé par Stéphane Kappes, rôle de LA GOUVERNANTE, Kam&Ka et Ramona Productions, France 2. Prix du film unitaire au festival de Cognac 2019.

 

> TABULA RASA, court métrage écrit et réalisé par Thibaut Guieu, rôle de LA FLEURISTE.


2018 :

> JE SUIS UNE AMITIE, réalisé par Laura Siadkowski, rôle de DELPHINE (l'hôtesse), Nikon Festival 2019.


> ALICE NEVERS, LE JUGE EST UNE FEMME, scénario de l'épisode LA REVENANTE (52'), Saison 16, Ego Production (Diffusion Juin 2018, TF1)

 

2017 :

> L'ANNONCE, court métrage écrit et réalisé par Thibault et Romain Lafargue, rôle d'AURELIE (l'adulte entre son fils et son mari d'enfant !)


2015 :

> LE HORLA... PAR UNE FEMME, de Guy de Maupassant, mise en scène de Sébastien Cop, au Théâtre de l'Essaïon, lundi et mardi à 20h, septembre-novembre 2015

http://www.billetreduc.com/spectacle-varenka-roland.htm

https://vimeo.com/142115632


Froggy's Delight parle du spectacle (20 septembre 2015) :

La transposition théâtrale de "Le Horla", nouvelle de Guy de Maupassant qui navigue entre fantastique, paranormal et folie sur les thèmes du double et de la créature invisible et diabolique, est régulièrement proposée au public, parfois même en doublons, car propice à la performance monologale.

Dans sa proposition,Sébastien Cop procède à deux novations. D'une part, une déclinaison au féminin de la partition, et, d'autre part, une recontextualisation de la situation en l'expurgeant de l'attirail naturaliste du 19ème siècle sans toutefois verser dans une épure psychanalytique.

Le dispositif scénique simple, un arc de papier miroir, et un beau jeu de lumières, élaboré en collaboration avec Pascal Dufour et Eric Bouclet, permettent de suggérer l'atmosphère d'inquiétante d'étrangeté du texte original.

La direction d'acteur est rigoureuse et la gradation, subtilement délivrée, est portée par le pouvoir d'évocation et de trouble de l'écriture de Maupassant qui, en l'espèce, est le reflet de son âme tourmentée, douloureuse et qui, traversée de fulgurances de lucidité, se rend compte qu'elle se perd.

Sur scène,Varenka Roland effectue un émérite travail d'incarnation pour signifier l'évolution, et la détérioration mentale, d'une jeune femme pleine de vie et de gaité que le sommeil agité, les rêves angoissants, puis l'insomnie de veille et d'angoisse va miner jusqu'à la survenance d'hallucinations.

A voir pour découvrir sa prestation et redécouvir le récit de Maupassant qui ne cesse de fasciner.

MM


> APNEE, court métrage écrit ét réalisé par Juliette WOWKONOWICZ, rôle d'HELENE DARMON (actrice célèbre internationale qui a toujours fait passer sa carrière avant tout, notamment avant sa fille...)

 

2014 :

> LA TRAVERSEE, court métrage écrit et réalisé par Coralie GIRAUDET, rôle de LA MERE (dans le déni suite à la mort de son fils)


2013 :

> PIANISSIMO, réalisé par Joyce EDOHR, France 2, rôle de STEPHANIE (femme qui apprend que son fils de 15 ans n'est pas son fils)

 

> LE HORLA... PAR UNE FEMME, de Guy de Maupassant, mise en scène de Sébastien Cop, reprise de PRESENCE sous un nouveau titre au Théâtre de l'Essaïon, juin-juillet 2013

http://www.billetreduc.com/90618/evt.htm

 

> LORSQUE LES FEMMES AIMENT LE ROUGE, court métrage écrit et réalisé par Arsène CHABRIER, SMAC Production, rôle de VIOLAINE

Teaser : http://vimeo.com/74760125

 

> PRESENCE, de Guy de Maupassant ("Le Horla" par une femme), mise en scène Sébastien Cop, au Laurette Théâtre, février-mars 2013